Pour l’accueil des migrants sur le campus et contre le Fhaine

Depuis notre communiqué posté il y a deux semaines, les migrants attendus dans la tour ARPEJ sont arrivés. A cette occasion deux évènements importants cette semaine contre la haine et la xénophobie :

  • Demain, un goûté d’accueil est organisé devant la tour à 15h30 entre autre par le Reseau UniversitéSans Frontière (RUSF) de l’Isère. Viens participer et démontrer que la solidarité prime sur la haine que certains véhiculent !

14907227_311971669188623_6015509215062411534_n

  • Vendredi, face à l’extrême droite, au Fhaine qui veulent organiser une manifestation contre les migrants, l’inter-organisation appelle à une manifestation de soutien , contre la haine et la xénophobie. RDV vendredi après midi devant la BU droit lettres sur le campus

14938312_1152472084874375_3263826632606732962_n

Campagne « La gratuité des transports pour jeunes, la priorité »

gratuité 3

L’UNEF Grenoble se lance cet été dans la campagne « Gratuité des transports pour les jeunes, la priorité ».

Des promesses en ce sens ont été faites hier par plusieurs candidats en campagne.

  • Eric Piolle, le Maire de Grenoble, en janvier 2014 déclarait « Gratuité pour les jeunes de 18 à 25 ans ! En effet, ces jeunes sont une population très spécifique : ils ne peuvent bénéficier des minimas sociaux avant 26 ans et sont souvent dépendants de leurs parents, même lorsqu’ils sont en recherche d’autonomie.C’est aussi à cet âge que s’élaborent les comportements de mobilité pour l’avenir.La tarification solidaire actuellement proposée est donc insuffisante pour ces jeunes : nous proposons la gratuité sur les titres mensuels et annuels…’’.
  • Christophe Ferrari, Président de la Métro, en mars 2015 déclarait « J’ai proposé que [l’inclusion dans] la tarification solidaire soit étudiée pour les étudiants boursiers. Il n’y a pas d’accord conclu même si je sais que l’UNEFest favorable à cette idée’’ Soit un abonnement a 2.5€ par mois = 30 € par an »

Aujourd’hui en poste, il est temps que ces élus tiennent leurs promesses.

13820693_10209790216622384_1649646070_nLes transports sont l’un des premiers foyers de dépense des étudiants, pour autant la tarification des transports reste incompatible avec le budget des étudiants. Conscient de cette problématique l’UNEF à travers son action quotidienne sur Grenoble (pétition, rassemblement etc.) se mobilise pour interpeller nos élus et les inciter à tenir leurs engagements. Face à la hausse du coût de la vie, la baisse du prix des transports est essentielle. Les jeunes ne peuvent rester sans solution.

*

>> Lire notre lettre ouverte aux élus <<CoNpws1XgAAnzaw

*

La baisse du prix des transports doit se faire dès la rentrée universitaire 2016-17. Ce sont des milliers de jeunes qui veulent voir leurs conditions changer. C’est pourquoi à travers diverses actions (affichage, mise en place de la gratuité des transports, pétition etc.) l’UNEF va rappeler tout au long de l’été que la gratuité est la priorité.

 

Les affiches sexistes pour les soirées étudiantes : trop c’est trop !

Pour leur soirée du 12 Novembre 2015, l’Association Valentinoise des Étudiants à mis les femmes à l’honneur… Ou pas. La princesse Peach et une héroïne manga sexy en guise de représentation des femmes, on ne peut pas dire que  l’AVE fait de l’originalité sa marque de fabrique.

Sous couvert d’une « critique » de l’image de la féminité dans la pop américaine, l’AVE ressort tous  les vieux clichés machistes de la femme sensible et  délicate. Des couleurs enfantines, des licornes,  des arcs en ciel, de quoi entretenir l’image de la femme-enfant, fragile et vulnérable. Pourtant ces stéréotypes de genre sont deux faces de la même pièce, que ce soit la sexualisation mercantile ou l’infantilisation, tout est fait pour rappeler aux femmes qu’elles seraient le «sexe faible ».

L’AVE a pris pour habitude (voir liens ci-dessous) de vendre ces soirées en faisant du corps des femmes, l’objet de convoitise tant espéré, la source d’amusement principal de tout événement.

Cette affiche vient enfoncer le clou en alimentant l’idée selon laquelle les femmes non consentantes à un rapport sexuel seraient simplement trop prudes et innocentes comme des princesses. Pourtant, si une femme ne veut pas qu’on touche à ses fesses, ce n’est pas parce-qu’elle est une princesse, c’est parce qu’elle n’en a pas envie. Avec 75 000 viols par ans en France nous aurions souhaité que les subventions universitaires servent plutôt à faire de la sensibilisation sur la notion de consentement qu’à promouvoir ce genre de raccourcis dangereux.

Si nous n’avons aucun problème avec la représentation du sexe, nous en avons un dès lors que cette représentation est utilisée à des fins marchandes, toujours dans le but de faire du corps des femmes un objet de promotion événements ! 12195921_866139980160265_3552590924989938759_n (1)

L’UNEF tient à réaffirmer que l’université ne doit pas être un lieu où ce genre de stéréotypes est véhiculé mais au contraire un espace pour permettre aux jeunes de construire une société de l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’UNEF interpelle les partenaires privés et leur demande de retirer leur soutien.

L’UNEF interpelle l’Université Grenoble Alpes  et L’ADUDA afin qu’elles prennent position pour condamner la tenue de l’évènement et empêchent la diffusion d’une telle affiche dans les locaux des universités.

L’UNEF demande également que l’Université Grenoble Alpes prenne ses responsabilités et mène un travail auprès des associations étudiantes qu’elle héberge afin de les sensibiliser aux questions d’égalité femmes-hommes.

 Autres exemples d’affiches de l’AVE:

https://www.facebook.com/events/221656851336924/

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=879433892078423&set=gm.1572676176310934&type=3&theater

https://www.facebook.com/events/653383201361827/

https://www.facebook.com/events/191890060957956/

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=611736032208375&set=gm.1395540147359591&type=3&theater