Égalité pour tous : l’UNEF appelle les étudiants à se mobiliser

La proposition de loi sur le mariage pour toutes et tous a été l’occasion d’une campagne virulente de la part des militants hostiles à l’égalité des droits.

 

Pour l’UNEF, les propos injurieux et obscurantistes à l’égard des personnes LGBT ne sont pas à la hauteur du débat. C’est pour mobiliser l’ensemble des jeunes pour l’égalité des droits que l’UNEF participera activement aux manifestations des 15 et 16 décembre 2012. Un grande conférence-débat se tiendra ce jeudi 13 décembre à l’université Paris 4, sur le site de Clignancourt.

 

Les jeunes sont du côté de l’égalité !

Pour les jeunes de France, il n’y a pas de discrimination supportable ni acceptable. Quelle que soit notre orientation sexuelle, nos préférences et nos projets de vie, nous vivons ensemble et réclamons d’être traités en égaux.

 

La France ne doit rester une arrière garde

La proposition de loi fait suite à 13 années d’immobilisme législatif concernant les droits des personnes LGBT. Par dizaine, des pays dans le monde entier ont déjà fait le choix d’ouvrir le mariage et l’adoption aux couples de même sexe (Espagne, Uruguay, Canada, Belgique,…).Aujourd’hui à la traîne, la France ne doit pas devenir une arrière garde enfermée dans des principes conservateurs.

 

Parce qu’on ne transige pas avec l’égalité, l’UNEF appelle donc les étudiants à descendre massivement dans les rues ce week-end pour défendre un projet de société plus juste, égalitaire et non-discriminant.

Campagne de rentrée

"Faut que ça change"

À la rentrée universitaire après avoir payé les frais d’inscription, la sécurité sociale étudiante, la caution pour le logement et les fournitures, notre porte-monnaie est bien vide. De plus, l’enquête annuelle de l’UNEF sur le cout de la vie étudiante a révélé que le cout d’une année d’étude pour les étudiants augmente de 3,7 % contre 1,9 % pour le reste de la population (selon l’INSEE). Face aux galères et aux bourses trop faibles, 3 choix s’offrent à un étudiant :

— Compter sur l’argent de ses parents, quand ils en ont,
— dépendre de petits boulots, mais au détriment de sa réussite,
— renoncer aux études.

Pourtant, faire des études et obtenir un diplôme est une nécessité pour réussir son insertion professionnelle. Il n’est pas normal que la réussite des étudiants, et donc leur avenir, soit conditionnée à la taille du porte-monnaie de leurs parents.

Une première étape : changer les bourses et faciliter l’accès au logement.

L’État doit arrêter de favoriser les familles les plus riches par des exonérations d’impôts dont elles ont le droit lorsqu’elles déclarent avoir un enfant dans l’enseignement supérieur, mais reverser directement cet argent dans le financement des bourses. Les critères d’attributions des bourses et leurs montants doivent changer pour permettre à plus d’étudiants de devenir boursiers et aux boursiers de ne pas avoir recours à un job qui n’a rien à voir avec leurs études. Des constructions de logement doivent voir le jour au plus vite.

Vers une allocation d’autonomie

L’UNEF défend que chaque jeune, quelque soit son origine sociale puisse se consacrer entièrement à ses études et à l’acquisition d’un diplôme de qualité. Ce droit aux études ne pourra être garanti par une aide accessible à chaque jeune, et suffisante pour couvrir ses besoins, cette aide s’appellerait une « allocation d’autonomie universelle ».

Pour améliorer nos conditions de vie :

— Je signe la pétition de l’UNEF en ligne pour un plan d’action social étudiant : l’augmentation du montant des bourses (montant max 760 €), l’augmentation du nombre de boursiers, revalorisation des APL de 20 %, construction 40.000 logements, création d’un chèque santé.
— J’adhère à l’UNEF, toi aussi tu peux agir pour changer tes conditions de vie, et parce que l’union fait la force, l’augmentation du nombre d’adhérents au syndicat est essentielle pour engrener des victoires futures.
— Tes élus au conseil d’administration du CROUS trouvent des solutions pour sortir de la galère :
Remboursement des frais d’inscription
Aide d’urgence du CROUS

Pour plus d’infos, contacte-nous par mail.

Info Livres …

Bourse aux livres

Du 17 au 21 septembreles militants de l’UNEF récupèrent les bouquins dont veulent se débarrasser les étudiants des années supérieures. La semaine suivante, tu pourras passer au local acheter des bouquins d’occasion ! Le local de l’Unef c’est la salle D14, Agora de l’UPMF

Étudiant en droit ? Ton code civil à 38 €* au lieu de 42 !

Les études en droit nécessitent d’acquérir des livres souvent onéreux, notamment le Code civil qu’il faut acheter neuf pratiquement à chaque rentrée pour être à jour sur les modifications des articles de loi et la jurisprudence. L’UNEF propose le Code civil DALLOZ 2012-2013 à 37,22 € pour les adhérents et à 39,22 € pour les non-adhérents, au lieu de 42 € dans les commerces. Passe ta commande en nous envoyant un mail.

Avantage librairie

L’UNEF fait profiter à tous ses membres d’une réduction de 9 % à la librairie Paillet. Ainsi, au lieu d’acheter tes livres à prix coutant dans le commerce, et si tu ne trouves pas ton bonheur à la bourse aux livres,envoie nous par mail tes coordonnées ainsi que la liste exhaustive des ouvrages désirés (titre, auteur, éditeur), une semaine après vient les chercher au local de l’UNEF et règle les avec 9 % de réduction !

Viens t’informer, te former, partager au weekend de formation de l’UNEF !

Les 29 et 30 septembre à Lyon nous organisons un weekend de formation de toute la région Rhône-Alpes. Ainsi des adhérents, militants et sympathisants de l’UNEF se retrouvent pour se former et échanger sur les bonnes comme les moins bonnes pratiques à l’œuvre dans leurs établissements. Des débats en plénière comme des ateliers en plus petits groupes sont organisés. Ils traiteront de questions universitaires, de questions sociales, ou encore des enjeux de société comme l’accueil et le sort réservés aux étudiants étrangers dans nos établissements.

C’est aussi le moment de rencontrer des étudiants qui viennent de diverses filières et établissements (universités, école d’ingé, école d’archi, BTS, prépa…), et qui partagent tous l’envie de faire bouger les choses à leur échelle et d’améliorer nos conditions de vie et d’études à tous.

Si tu souhaites nous rejoindre pour ce weekend, une participation financière de 10 € est demandée à tous et toutes. Pour t’inscrire, envoie nous un mail ou contacte Katia la présidente de l’UNEF au 07 86 99 60 67.

Première année commune des études de santé

L’université Joseph Fournier ne prend pas le temps et ne consacre pas l’argent nécessaire à un encadrement digne de ce nom pour les étudiants de PACES. Ainsi la plupart des enseignements se font en visionnant des DVD ou en potassant des polycopiés de cours. Drôle de vision de la pédagogie et de la préparation à un concours !
Pour pallier ce manque d’encadrement, les militants de l’UNEF te conseillent un site de tutorat virtuel : http://www.dilingco.com/.
Même si cela ne remplacera jamais de véritables cours, c’est un coup de pouce à utiliser sans modération.

Concert pour la régularisation des étudiants sans-papiers !

En association avec la CGT et l’UNL, l’UNEF organise un concert « solidarité avec les étudiants et les travailleurs sans-papiers » le samedi 22 septembre au Jardin de Ville, arrêt de tram Victor Hugo, de 14 h 30 à 18 h 30.
Nos organisations se sont félicitées de l’abrogation de la scandaleuse circulaire du 31 mai 2011, dite circulaire Guéant. Pourtant, de nombreuses questions concernant l’égalité de traitement entre étudiants français et étrangers restent sans réponse. Depuis plusieurs années, le nombre de démarches administratives, de demandes de justificatifs ou encore le cout d’une demande de visa n’ont cessé d’augmenter.
Les élections, tant présidentielles que législatives, sont maintenant passées. Il est maintenant temps de construire les fondements d’une nouvelle politique assurant l’effectivité de « l’égalité de traitement entre Français et Étrangers dans les études comme au travail.
Venez nombreux soutenir ce combat samedi 22 septembre à 14 h 30 au Jardin de Ville  !

L’UNEF met en place la Bourse aux livres !

Tu as des livres de cours dont tu ne te sers plus ? Tu as besoin de bouquins pour cette année ?  Participe à la bourse aux livres de l’UNEF !

Le mois de septembre apporte son lot de dépenses, et les achats de bouquins pèsent vite dans la balance. Comme chaque année, l‘UNEF organise donc une bourse aux livres, afin de permettre aux étudiants de revendre aux uns et aux autres les livres de cours à des prix mini et de faire quelques économies. Livres de grammaire, de littérature, de civilisation, dictionnaires, romans ou théoriques, il y a de tout !

Pour cela c’est très simple : il suffit pour les uns de nous contacter pour venir déposer ses bouquins et fixer ses prix, et pour les autres de se munir de sa liste de livres le jour de la Bourse aux Livres.

Les militants de l’UNEF tiendront une table dans la deuxième quinzaine de septembre afin de vendre les bouquins dont les bénéfices reviendront par la suite directement aux vendeurs.

Tu peux dès à présent nous contacter sur le mail unef.grenoble@gmail.com ou directement au 07 86 99 60 67