Défendons nos droits à l’UPMF

Compensation annuelle des notes :

Deux semaines après l’obtention de ce droit fondamental à Stendhal, Spalanzani remet en question la légitimité de la compensation annuelle à l’UPMF.
Au même moment, l’Université tente de faire passer un Diplôme univer-sitaire d’excellence en Droit, mettant en place une sélection sociale et une concurrence entre les étudiants, et engendrant une hausse des frais d’inscription de 400 euros pour tout le cursus.
NON à une université à deux vitesses,
OUI à la compensation annuelle !

DU d’excellence : Ensemble nous pouvons agir ! – Affiche de campagne 2011

La présence massive d’étudiants lors du dernier Conseil d’Administration de l’UPMF ayant fait pression sur l’assemblée, le vote du DU d’excellence a été repoussé au mois d’avril ; il sera, en effet, à l’ordre du jour du prochain CA !

Il nous faut donc continuer à lutter jusqu’à cette échéance et nous rassembler, tous ensemble, le jour du CA pour faire définitivement tomber le DU d’excellence !

20 mars Vote UNEF aux élections étudiantes à l’UJF

Les 3 Priorités de la liste « UNEF et associations étudiantes »

1) Permettre la réussite de tous

Aujourd’hui, près d’un étudiant sur deux échoue en première année et un étudiant sur 4 quitte l’université sans diplôme. Face à cette situation, l’université a fait le choix de mettre en place un semestre « deuxième chance » ou « nouveau départ ». A l’UNEF, nous pensons que la réussite de tous passe par une nouvelle approche de l’enseignement et de la pédagogie : il s’agit de renforcer l’encadrement durant les premières années et améliorer l’accompagnement des étudiants en difficulté. C’est pourquoi, nous passons que les étudiants qui souhaitent passer au second semestre doivent pouvoir le faire et être accompagnés par l’université pour favoriser leur réussite.

L’UNEF demande des mesures pour permettre la réussite de tous :

  •   Renforcement des dispositifs pédagogiques particuliers pour les étudiants en difficultés dès le 1er semestre : cours de soutien, tutorat, etc.
  • Mise en place de cours de langue dès la L1 et des options d’ouverture à tous les semestres pour toutes les filières.
  • Mise en place de séances de révision avec les enseignants avant les rattrapages

A l’UJF, il existe des inégalités entre les étudiants en terme de droits étudiants. En effet, il n’y a pas de vraie harmonisation des droits étudiants entre toutes les filières de licence ainsi que celles de master.

L’UNEF exige pour les licences :

  • La généralisation des règles du max : ne garder que la note d’examen terminal si elle est supérieure à la moyenne de l’UE, et la note du rattrapage que si elle est supérieure à la note de la première session.
  • Permettre à un étudiant qui n’a valider qu’un seul semestre de passer dans l’année supérieure afin d’éviter à de nombreux étudiants se retrouvant pendant un semestre sans pédagogie de décrocher à l’université.

L’UNEF exige pour les masters :

  • La suppression des notes éliminatoires à 7 en Master et mise en place de la compensation annuelle en Master 2

2) Améliorer nos conditions de vie et d’études

Pour que chacun puisse réussir ses études, et ainsi accéder à un diplôme, les élus UNEF feront de l’amélioration de nos conditions d’étude et de vie une de leurs priorités.

Nous voulons:

  • Améliorer la communication sur les modalités de remboursement des frais d’inscriptions en début d’année
  • 50 impressions gratuites par mois comme au DLST ou vente de cartes d’impression à prix réduits afin de permettre aux étudiants de L3 et Master de pouvoir imprimer dans leurs UFR
  • Développement des prêts d’ordinateurs portables et assistance informatique logicielle et matérielle pour tous les étudiants
  • Développement de l’ENT : mise en ligne de tous les cours, accompagnement et aide à l’utilisation de l’ENT

 3) Une insertion professionnelle de qualité

Aujourd’hui, le chômage touche 1 jeune sur 4, notre génération subit de plein fouet les conséquence de l’instabilité économique que nous traversons. A la sortie de notre formation universitaire, nous sommes bien trop souvent contraints de faire de nombreux sacrifices (stages, job alimentaire, intérim…) en attendant de trouver un emploi à la hauteur de notre diplôme.

Si l’université n’est pas responsable du chômage, elle doit donner les outils permettant à chacun de s’insérer sur le marché du travail.

Nos candidats demandent :

  • L’intégration de modules d’insertion pro dans les cursus
  • Le renforcement de l’accessibilité et du suivi des stages
  • La mise en place d’une aide financière à la recherche du 1er emploi

Mobilisation pour de nouveaux droits étudiants à l’UJF

Nous demandons la mise en place de nouveaux droits afin d’améliorer la formation des étudiants :

♦ Des cours de langue gratuits dès la première année! Alors qu’un niveau minimum en anglais est exigé
pour valider un master, il est scandaleux de ne pas offrir de possibilité de cours de langue en L1.

♦ Fin de la défaillance en cas d’absence en cours : Les étudiants doivent pouvoir organiser leur
temps comme ils l’entendent et n’ont pas à être évalués sur leur assiduité en cours

♦ Des UE d’ouverture à tous les semestres. Leur choix ne doit pas être limité en fonction de la
filière et être ouvert lisiblement aux formations des autres établissements du campus.

Mobilisation pour de nouveaux droits étudiants à Stendhal

NOUS DEMANDONS LA MISE EN PLACE DE NOUVEAUX DROITS AFIN D’AMÉLIORER LA FORMATION DES ÉTUDIANTS :

♦ Compensation annuelle intégrale et sans condition quand l’administration voudrait limiter son application et pénaliser les étudiants.

♦ Une double correction suffisamment institutionnalisée et des démarches simplifiées pour y recourir.

♦ La fin des notes éliminatoires pour toutes les UFR qui en pratiquent encore.

♦ Pas plus de 25 étudiants par TD : Quel sens a un cours de pratique à 40 élèves ?

Mobilisation pour de nouveaux droits à l’UPMF

NOUS DEMANDONS LA MISE EN PLACE DE NOUVEAUX DROITS AFIN D’AMÉLIORER LA FORMATION DES ÉTUDIANTS :

♦ Augmentation de l’encadrement et 50% de contrôle continu dans toutes les UE.

♦ Fin de la défaillance et prise en compte de la situation des étudiants obligés de manquer des cours.

♦ Maintien de la compensation annuelle que l’administration souhaite remettre en cause

♦ À l’IEP, conformément aux engagements du directeur : droit au redoublement, compensation entre les matières et entre les semestres.

♦ Abandon du projet de « DU d’excellence » de l’UFR de Droit