Campagne de rentrée

"Faut que ça change"

À la rentrée universitaire après avoir payé les frais d’inscription, la sécurité sociale étudiante, la caution pour le logement et les fournitures, notre porte-monnaie est bien vide. De plus, l’enquête annuelle de l’UNEF sur le cout de la vie étudiante a révélé que le cout d’une année d’étude pour les étudiants augmente de 3,7 % contre 1,9 % pour le reste de la population (selon l’INSEE). Face aux galères et aux bourses trop faibles, 3 choix s’offrent à un étudiant :

— Compter sur l’argent de ses parents, quand ils en ont,
— dépendre de petits boulots, mais au détriment de sa réussite,
— renoncer aux études.

Pourtant, faire des études et obtenir un diplôme est une nécessité pour réussir son insertion professionnelle. Il n’est pas normal que la réussite des étudiants, et donc leur avenir, soit conditionnée à la taille du porte-monnaie de leurs parents.

Une première étape : changer les bourses et faciliter l’accès au logement.

L’État doit arrêter de favoriser les familles les plus riches par des exonérations d’impôts dont elles ont le droit lorsqu’elles déclarent avoir un enfant dans l’enseignement supérieur, mais reverser directement cet argent dans le financement des bourses. Les critères d’attributions des bourses et leurs montants doivent changer pour permettre à plus d’étudiants de devenir boursiers et aux boursiers de ne pas avoir recours à un job qui n’a rien à voir avec leurs études. Des constructions de logement doivent voir le jour au plus vite.

Vers une allocation d’autonomie

L’UNEF défend que chaque jeune, quelque soit son origine sociale puisse se consacrer entièrement à ses études et à l’acquisition d’un diplôme de qualité. Ce droit aux études ne pourra être garanti par une aide accessible à chaque jeune, et suffisante pour couvrir ses besoins, cette aide s’appellerait une « allocation d’autonomie universelle ».

Pour améliorer nos conditions de vie :

— Je signe la pétition de l’UNEF en ligne pour un plan d’action social étudiant : l’augmentation du montant des bourses (montant max 760 €), l’augmentation du nombre de boursiers, revalorisation des APL de 20 %, construction 40.000 logements, création d’un chèque santé.
— J’adhère à l’UNEF, toi aussi tu peux agir pour changer tes conditions de vie, et parce que l’union fait la force, l’augmentation du nombre d’adhérents au syndicat est essentielle pour engrener des victoires futures.
— Tes élus au conseil d’administration du CROUS trouvent des solutions pour sortir de la galère :
Remboursement des frais d’inscription
Aide d’urgence du CROUS

Pour plus d’infos, contacte-nous par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *